La Veillée Pascale

Commentaires des pièces de la Vigile pascale par Dom Baron.

Introduction

L'office comprend sept cérémonies différentes : la bénédiction du Feu nouveau, la bénédiction du Cierge Pascal, les Prophéties, la bénédiction des Fonts Baptismaux, les Litanies, la Messe, les Vêpres.

Il n'y a de chant collectif que pour les Traits entre les prophéties, les Litanies, la Messe et les Vêpres.

L'Avant-Messe

Cantique Cantemus

1. - Chantons au Seigneur, car il a fait éclater sa gloire :
Le cheval et le cavalier il a précipités dans la mer.
2. - Il est mon Dieu et je l'honorerai,
le Dieu de mon Père et je l'exalterai.
3. - C'est le Dieu qui brise les guerres,
Seigneur est le nom qui lui convient. Exode XV, 1-2.

C'est le cantique de Moyse après la traversée de la Mer Rouge. Notre louange reconnaissante rejoint, à travers les siècles, celle des Hébreux délivrés et chante le Baptême, qui était figuré dans le passage à travers les eaux.

Pour tous les traits, les formules musicales du VIIIe mode sont sans aucune expression particulière.

Cantique Vinea facta est

1. - Une vigne fut faite pour mon bien-aimé sur un lieu élevé et fertile ;
2. - et d'une haie, il l'a entourée, et il a creusé autour,
et il y a mis du plant de Sorec,
et il a bâti une tour au milieu.
3. - Et il a fait un pressoir. Or la vigne du Seigneur des armées, c'est la maison d'Israël. Isaïe V, 1-2.

Ce cantique d'Isaïe paraphrase la prophétie qui annonce le lieu de fraicheur et de paix qu'est le Ciel et l'Eglise. La vigne aimée est symbole de l'Eglise et de l'Eucharistie qui en est la vie et vers laquelle tendent tous les désirs des catéchumènes.

Cantique Attende caelum

1. - Ecoute, Ciel, et je parlerai ; et que la terre aussi écoute les paroles de ma bouche.
2. - Qu'il soit attendu comme la pluie, mon discours, et qu'elles descendent comme la rosée, mes paroles ;
3. - Comme l'eau sur le gazon et comme la neige sur l'herbe des champs ;
Car le nom du Seigneur je vais célébrer.
4. - Rendez hommage à notre Dieu.
Dieu, ses œuvres sont vraies et toutes ses voies justes.
5. - Dieu est fidèle, en lui pont d'iniquité ;
Juste et saint est le Seigneur. Deutéronome XXXII, 1-4.

Ce n'est que le prolongement de la prophétie qui vient d'être lue dans laquelle Moyse donne au peuple ses recommandations après qu'il a eu fini d'écrire la loi.

Cantique Sicut servus

Comme le cerf désire les sources d'eau,
Ainsi soupire mon âme après toi.
Elle a soif, mon âme, du Dieu vivant.
Quand viendrai-je et paraitrai-je devant la face de mon Dieu ?
Elles ont été pour moi, mes larmes, mon pain jour et nuit,
Lorsqu'on me disait à longueur de jours : où est ton Dieu ? Ps. XLI, 2-4.

C'est le chant des catéchumènes exprimant une dernière fois leur ardent désir du Baptême, qui leur donnera le Christ consolateur de toutes les souffrances. Il est la conclusion de tant de prières, lues, dites et chantées depuis que la Septuagésime a ouvert la période de préparation.

A celle-ci, comme à toutes celles qui ont précédé, nous avons à nous joindre, afin que la grâce du Baptême se renouvelle abondante en nous.

Litanies

C'est le chant le plus simple qui soit. Il a en lui-même son expression de prière.

La Messe

Alleluia

Il est très discret. Bien qu'il soit le chant depuis longtemps attendu et désiré et qu'il exprime la joie de Pâques qui nous presse, il faut lui garder sa discrétion. Tout au plus un crescendo à chaque élévation de la voix.

Confitemini

LE TEXTE

Célébrez le Seigneur parce qu'il est bon,
Parce que éternelle est sa miséricorde. Ps. CXVII, 1.

C'est une invitation que l'Eglise adresse aux nouveaux baptisés et à nous qui avons renouvelé la grâce de notre baptême.

Elle n'a pas besoin d'être commentée. L'Epître, en un mot, lui donne sa raison d'être et son sens : « vous êtes morts et votre vie est cachée en Dieu et lorsque le Christ, votre vie, apparaîtra, vous apparaîtrez, vous aussi, dans la gloire... » C'est assez de notre résurrection, dans le Christ ressuscité, pour faire éclater notre reconnaissance joyeuse et inviter tout le monde à louer avec nous la miséricorde éternelle de notre Dieu.

LA MÉLODIE

Elle a bien le caractère d'une invitation. On le sent dès le premier mot qui est tout en élan et qui a, sur la distropha et la virga répercutée, quelque chose de pressant. La joie n'est pas encore éclatante mais elle est là, ardente, partout, baignée de tendresse sur Domino, sur quoniam bonus et sur éjus, dans le rythme souple et gracieux des distrophas et des clivis répercutées.

TRAIT

LE TEXTE

1. - Louez le Seigneur, toutes les nations,
et louez-le ensemble, tous les peuples.
2. - Parce que est confirmée sur nous sa miséricorde
et que la vérité du Seigneur demeure éternellement. Ps. CXVI, 1-2.

Invitation à la terre entière cette fois. C'est l'Eglise, c'est nous qui invitons, sachant ce que nous savons de la miséricorde qui est venue sur nous par la grâce de notre Baptême.

LA MÉLODIE

Ce sont les formules toutes simples du VIIIe mode, mais il va de soi qu'il y passera, sans qu'on ait besoin de rien faire, toute la joie du Baptême, et de l'Eucharistie qui vient. 

 

Les laudes

Antienne Alleluia

Un seul mot dit tout : joie. Joie pleine plutôt qu'exubérante. Joie de l'Eucharistie ; joie de la première Communion des catéchumènes, et de la nôtre aussi, renouvelée.

La chanter dans un mouvement assez large mais très joyeux.

Antienne Vespere autem Sabbati

La nuit du Sabbat,
Quand commence à s'éclairer le premier jour après le Sabbat,
Vinrent Marie-Madeleine et l'autre Marie pour voir le Sépulcre. Alleluia.

Simple récit qui nous place dans le mystère de la Résurrection à l'heure même où il va se réaliser.

L'intonation est commune au VIIIe mode mais, sitôt qu'elle est lancée, une joie légère et fraîche enveloppe les mots, en se balançant sur les podatus allongés de lucéscit et de in prima. On la retrouve sur vidére, qui est le mot important, encore qu'elle n'ait à aucun instant quitté la mélodie.

Ite missa est
Alleluia. Alleluia.

Ici, la joie éclate, comme la conclusion enthousiaste du premier acte du mystère pascal et comme le prélude des autres qui vont se dérouler dans la variété des Alleluia cinquante jours durant.

 

ImprimerE-mail