Activités de Sacra Musica

Créée en 2007, l’association Sacra Musica a pour but de promouvoir la musique sacrée en mettant à disposition des différents acteurs les moyens d’exercice et d’apprentissage. Ces ressources se trouvent sous forme de partitions, disques, livres de chant et didacticiels. Le site internet www.musique-liturgique.com en est la vitrine et la base de téléchargement ou d’achat de ces ressources.

Aujourd’hui, ce site est très développé et propose des produits phares dans le domaine de la musique liturgique.

.

Mais avant d’aller plus en détail, revenons quelques années en arrière. En 1997 était né à Bruxelles le projet «Schola Bellarmina», une schola qui attaqua le défi de produire une intégrale de chant grégorien sur disque compact.

Dans le détail, qu’est-ce que représente une intégrale de grégorien? A peu près l’essentiel de ce qui se chante au cours de la messe. Il faudra donc distinguer entre les messes des dimanches et fêtes d’obligation : le cycle du Temporal (celui des mystères du Christ) et les messes des saints : le Sanctoral. Viennent ensuite d’autres formes de pièces très utilisées dans la liturgie: les Kyriale et Credo. A tout cela pourront se rajouter encore d’autres parties de répertoire très prisées, nous allons le voir de suite.

Durant ses trois premières années d’existence, la Schola Bellarmina produisit l’ensemble du Temporal (75 messes) sur 14 disques. Le Sanctoral fut achevé en 2009 (25 messes sur 4 disques) ainsi que les 18 Kyriale et 6 Credo (3 disques).

A cela se sont rajoutés ensuite différentes parties du répertoire grégorien, en dehors des messes.

Tout d'abord un coffret présentant les vêpres et complies du dimanche, ainsi que 23 hymnes des vêpres de l’année liturgique. Il fallait que ces belles hymnes (dont certaines sont populaires, comme le Veni Creator, Creator alme siderum) soient rassemblées dans un coffret et puisse donner le goût au chant des vêpres. Ensuite un coffret regroupant un ensemble de motets grégoriens, certains connus prisés, d'autres pas connus et qu'il était bon de mettre en lumière.

Viennent ensuite les Matines des Jours saints (Triduum sacré) avec ses splendides répons, les lamentations de Jérémie (aussi en ton mozarabe), le chant de la Passion selon saint Jean (volume 14). Enfin, un coffret de 3 disques avec les messes des Communs des saints et certaines messes propres à la France (sainte Jeanne d'Arc, sainte Thérèse, etc).

Cette collection se trouve à l’heure actuelle sous forme de 15 coffrets de 2 ou 3 disques chacun, agréablement présentés et qui, tant chronologiquement que graphiquement, constituent un ensemble homogène; près d'un millier de pistes pour une 35 heures d’écoute.

Au niveau stylistique, on peut constater une certaine évolution. Aujourd’hui, cette schola est composée de chanteurs professionnels et affiche un style plus proche des chœurs monastiques.

Si, en soi, le chant grégorien est un chant sublime, il faut néanmoins constater que dans la pratique, dans bien des lieux de culte, la sublimité n’est pas toujours au rendez-vous. Aussi beau qu’il soit sur un disque, ce chant suppose un apprentissage et une pratique habituelle si l’on veut arriver au résultat souhaité, à savoir l’élévation des âmes par le beau. L’apprentissage est un important travail dans ce domaine, c’est pourquoi notre association a organisé des stages en proposant non seulement des connaissances théoriques, mais surtout une formation pratique, incarnée dans le répertoire grégorien.

Après la promotion du chant grégorien, nous avons voulu également nous concentrer sur le cantique religieux afin qu’il ne soit pas le parent pauvre. Certes, le chant grégorien est le chant officiel de l’Eglise – même Vatican II le rappelle – son universalité à travers le temps et les différentes cultures en font un chant immortel. Mais bien des personnes sont parfois plus attirées et interpelées par un beau cantique. Cela dit, il ne faut opposer les genres, ils sont là pour se compléter et donner la nourriture adaptée au moment voulu. Le domaine du cantique est vaste et il y aurait beaucoup à dire. Notre action veut répondre à deux problèmes que l’on constate dans la mouvance traditionnelle:

• d’une part une réaction (en partie légitime) par rapport à la chansonnette des années 70-80. La réforme liturgique a vu pulluler quantité de chants dont les textes et la musicalité sont pour le moins douteux, voire médiocres. En réaction à cela, on a voulu se raccrocher au «cantiques traditionnels», sans parfois se rendre compte que certains sont datés et ne «passent» plus aujourd’hui, sauf pour celui qui y est habitué depuis son plus jeune âge. Sans vouloir être iconoclaste, il faut dire que des cantiques comme celui de 1870 («Pitié, mon Dieu») est marqué dans son texte et dans sa musique par son époque, la fin du XIXe; on pourrait citer d’autres exemples comme «Catholiques et Français toujours» (expression qui induit d’ailleurs une erreur théologique). Nous pourrions en citer d’autres; cela dit, notre action ne consiste pas à jouer la censure, cela n’entraîne que polémiques, mais plutôt à proposer un répertoire revisité, soit en reprenant les anciens cantiques et en les remettant au goût du jour par des harmonisations plus adaptées (et réalisées par des musiciens actuels), soit en proposant d’autres cantiques, peu ou pas connus et qui auraient le mérite de l’être.

• Le deuxième problème découle du premier: en restreignant volontairement le répertoire par peur des nouveautés, en se focalisant par ailleurs sur le chant grégorien, on en est venu à un appauvrissement tel, qu’il faut être quasiment sourd pour laisser passer sur soi pendant des décennies les mêmes ritournelles. Dans beaucoup de chapelles, on tourne en moyenne sur 7 chants de sortie de messe, 7 chants pour les 60 messes de l’année, et on recommence l’année d’après. Il est évident qu’on ne peut pas continuer indéfiniment dans une pratique aussi restrictive, un renouveau est inéluctable. C’est à cela que nous voulons contribuer, conscients que nous ne pouvons pas être les seuls à y œuvrer. Notre association a donc publié un coffret de 3 disques comportant 50 cantiques soigneusement choisis et harmonisés : des cantiques connus qui ont été arrangés (à 4 voix) par différents musiciens, et des cantiques peu ou pas connus. Afin d’agrémenter l’écoute de ces disques, les cantiques ont été enrichis de musique instrumentale (orgue, trompette, hautbois, flûte) sous forme de préludes et d’interludes, le tout réalisé par des musiciens professionnels.

Mais une question importante demeure: comment faire chanter un cantique qui n’est pas connu par l’assemblée? Notre réponse est la suivante: si la chorale chante un cantique (nouveau pour l’assemblée) à plusieurs voix, et si l’assemblée a le texte sous la main, la beauté attirera et donnera le goût aux fidèles à participer au chant. Le grand moyen est la persuasion, pas la contrainte. Et la persuasion dans le domaine du chant se fait par le beau, et concrètement également en mettant les textes sous les yeux.

Ce coffret est le premier d’une série. Nous espérons et souhaitons pouvoir continuer, même si à ce jour, aucune échéance n’a été fixée pour la publication du second volume. L’utilisation des 50 premiers cantiques a déjà de quoi améliorer le quotidien.

Toujours dans la même lignée et le même état d’esprit, notre association publie un livre de chants à l’usage des chorales et des fidèles. La première édition du livre de chant Magnificat en 2004 avait connu un réel succès; l'ouvrage a été repensé et refondu pour paraître sous le titre Magnificat Dominum en 2011, avec de nombreux enrichissements tant dans le contenu que sur la forme. Cet ouvrage est préfacé par le cardinal Cañizares, préfet de la Congrégation du Culte divin et de la liturgie des sacrements.

En matière de partitions, nous mettons à disposition, sur notre site internet, une base de données de partitions à usage liturgique. Ce sont plusieurs centaines de partitions «taggées» selon différents critères (temps liturgique, durée, difficulté, moment liturgique de la messe) qui sont à disposition des chefs de chœur et chorales et qui recherchent de la matière pour les programmes des dimanches et fêtes. Et pour aller jusqu’au fond des choses, pour les partitions plus difficiles, les choristes trouveront les voix séparées en fichier MP3.

Cette base de téléchargement s’adresse non seulement aux choristes, mais aussi à un public plus large: vous préparez par exemple un événement familial (baptême, mariage, enterrement), vous pouvez télécharger les PDF des cérémonies, des kyriale, etc… et ainsi réaliser rapidement un feuillet personnalisé qui permettra à un public non averti de suivre tant bien que mal la cérémonie.

Enfin, évoquons un dernier pan de notre activité : notre site présente à la revente un rayon de disques du grand répertoire de musique sacrée (essentiellement mais pas exclusivement du XVIe au XVIIIe siècles) disques commentés et pour lesquels des extraits peuvent être écoutés en ligne, le but étant de permettre aux intéressés d’acheter les disques en connaissance de cause. Chaque disque comporte environ 5 extraits à l’écoute, ce qui est rare sur internet. Avec la création du nouveau site, nous avons réachalandé notre offre dans ce domaine.

Pour les prêtres, nous mettons en ligne le chant des épîtres et évangiles, ce qui permettra à ceux qui le souhaitent de s’y initier. Ces fichiers sont également disponibles sur CD.

Comme vous le voyez, nous nous adressons aux acteurs de la musique liturgique en leur procurant les ressources propres à les aider dans la pratique du chant, mais également à tous ceux qui aiment le chant sacré. Il est heureux de constater que depuis le motu proprio du pape Benoît XVI sur la liturgie traditionnelle, l’intérêt pour le chant grégorien ne fait qu’augmenter, nous le touchons du doigt; ce sont de nombreuses personnes qui veulent se ressourcer et s’imprégner des trésors de l’Eglise. Que l'intense travail fourni par notre association puisse les aider: c'est là notre souhait !

Bernard Lorber

 

 

ImprimerE-mail