Livres de chants liturgiques

Magnificat-DominumLes éditions Clovis viennent de rééditer le livre de chant Magnificat publié en 2004, sous le titre «Chants liturgiques». L’association Sacra Musica avait édité auparavant, en 2011, un livre de chant intitulé Magnificat Dominum. Pourquoi deux livres différents ? Querelle de chapelle? Quelques rappels afin de saisir le pourquoi des choses.

.

 

En 2004, Bernard Lorber a publié un livre de chants liturgiques appelé Magnificat. Le travail a consisté en une compilation de chants grégoriens, cantiques, petites polyphonies, le but étant de compiler dans un seul livre tous les chants que les fidèles seraient amenés à chanter dans le cadre des messes, vêpres, salut du St-Sacrement et autres offices.

Afin de donner à l’ouvrage une unité graphique et de respecter les droits des éditeurs de chant grégorien, toutes les partitions furent recomposées, ce qui représenta un long travail de bénédictin. Etant à l’époque membre de la Fraternité St-Pie X, il confia l’édition du livre aux éditions Clovis; celles-ci n’eurent d’autre travail que de mettre leur nom sur l’ouvrage, tout le reste fut réalisé par Bernard Lorber et les fonds nécessaires à l’impression furent rassemblés grâce à une souscription. Les éditions Clovis en profitèrent pour s’emparer ad vitam des droits d’édition sur cet ouvrage, et même des droits d’auteur. Preuve en est: elles rééditent cet ouvrage en 2015 sans même en informer l’auteur et encore moins respecter ses droits.

Etant un premier jet, l’ouvrage de 2004, tout en présentant déjà pas mal d’éléments intéressants, laissait néanmoins son auteur sur un goût d’inachevé. Il s’attaqua donc à l’édition d’un second ouvrage qui s'appelle Magnificat Dominum. Pour ce faire, il s’entoura de plusieurs musiciens afin de réaliser un travail de maturité. Un domaine essentiel du livre, à savoir les cantiques en français, fut entièrement renouvelé: leur nombre fut doublé et plus de 100 cantiques furent harmonisés à 4 voix, offrant ainsi aux chorales paroissiales la possibilité d’enrichir la cantilène à peu de frais et d’avoir à tout moment les partitions sous la main. D’autres domaines du livre furent refondus et le graphisme entièrement recomposé pour offrir une belle présentation en bi-couleur. L’ouvrage fut accueilli très favorablement par le Préfet de la Congrégation du Culte divin en la personne du cardinal Cañizares qui fit l’honneur de le préfacer. Ce livre, édité par l’association Sacra Musica en 2011, est toujours disponible et continuera de l'être.

La question demeure: pourquoi les éditions Clovis réimpriment un ouvrage daté, et s’emparent des droits d’auteur?Mercantilisme? Seconde nature chez la FSSPX d’écraser les autres? Tout cela est désolant, venant de gens qui se disent d’Eglise.

 

ImprimerE-mail