Requiem de Heinichen: ni frayeur, ni tristesse

Concert_2009.pngFaire sortir de l’oubli de grands compositeurs du XVIIIème siècle, exhumer des œuvres rares, pratiquement jamais jouées de nos jours est l’une des tâches qui nous tient particulièrement à cœur et qui fut encore le fil conducteur de ce concert. Avec le Miserere de Hasse et le Requiem de Heinichen nous sommes en présence de deux magnifiques partitions du patrimoine religieux, comme il s’en écrivait tant à cette époque de façon constante et naturelle, tant les compositeurs étaient rompus aux affaires de Dieu et à l’expression de leur foi.

En savoir plus... Ecoutez des extraits...

 

ImprimerE-mail